Le défi de trop ?

Les réseaux sociaux se font l’écho de bien des défis qui en effet défient l’entendement. Ils varient des plus dangereux comme le Neknomination – boire le plus d’alcool possible en un minimum de temps, le Fire challenge – tout simplement se transformer en torche vivante, le Condom challenge – s’enfiler un préservatif sur la tête – aux soi-disant humanitaires, comme le Ice bucket challenge – où se renverser un seau d’eau glacé sur la tête permet de faire des dons à des associations.

Le dernier en date est le A4 WAIST CHALLENGE, qui a déjà fait le tour du monde. Une jeune fille devrait avoir la taille aussi mince qu’une feuille A4. ..Il semble que cette nouvelle lubie vienne de Chine …

http://www.dailymail.co.uk/news/peoplesdaily/article-3492962/Here-comes-tiny-waist-challenge-New-social-media-trend-sees-women-measuring-waists-A4-paper.html

http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/adolescentes-le-defi-minceur-a4-inquiete-21-03-2016-5646063.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F

Quelqu’un qui a un peu de logique et des bases d’optique devrait trouver la solution …Il suffirait de s’éloigner de cette fameuse feuille et de la tenir à bout de bras …

Ou encore, comme Alice, de tester quelques potions magiques …irscl20154

Mais au-delà de ces plaisanteries, le sujet est grave. Un membre du parlement britannique, Joan Bakewell, ancienne présentatrice, a suscité les foudres du public la semaine dernière en expliquant que l’anorexie n’était qu’un signe de narcissisme, et que dans les camps en Syrie, il n’y avait pas d’anorexie… (http://www.dailymail.co.uk/news/article-3489997/Anorexia-narcissism-says-Joan-Bakewell-called-hunger-young.html)

Signe de narcissisme, certes – mais dans quel sens ?? Si le narcissisme est l’amour de l’image de soi, et par extension du soi, les jeunes et moins jeunes anorexiques, femmes et hommes, en manquent cruellement. Or, ce narcissisme est nécessaire à la construction du soi, et à l’acquisition de la confiance en soi. Joan Bakewell a présenté ses excuses, peut-être aurait-elle dû plutôt préciser ses propos. Car si l’on sait que l’anorexie est un trouble grave, et qu’il n’est pas apparu surfant sur l’apparition d’une civilisation de l’image où selfies et réseaux sociaux prolifèrent , il est certain que ce sont des circonstances aggravantes, surtout pour les plus jeunes.

Ce qui me semble particulièrement dangereux, c’est que ces défis de la maigreur existent depuis longtemps sur les blogs pro-anas, qui vantent un mode de vie anorexique. A tel point qu’il existe même des wannarexiques – des jeunes filles qui choisissent de s’affamer …Il existait déjà des messages comme « allongez-vous par terre, si vous êtes plus épaisse qu’un Bic, vous êtes grosse ». La « mode » du thigh gap – le creux entre les cuisses – a déjà été très médiatisé. Si le défi « A4 » apparaît sur les réseaux sociaux, c’est un signe que la société a du retard sur d’une part le contrôle de ses réseaux, et d’autre part sur la compréhension de la vulnérabilité de ces adolescent (e )s.ANOR

Sans parler des modes de prise en charge de cette maladie qui restent encore trop rares, et trop tardifs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s